Wedia – Résultats Financiers 2015

30

Comptes non audités

 

Le Conseil d’Administration du groupe Wedia, réuni le 30 mars 2016, a arrêté les comptes pour l’exercice 2015.

WEDIA, éditeur d’une solution logicielle (SAAS) dédiée au marketing et à la communication, a réalisé un chiffre d’affaires consolidé sur son cœur de métier (« MRM ») de 5.129 k€, en hausse de 4,2 % par rapport à l’exercice 2014 (4.921 k€).

Après un premier semestre difficile et en légère baisse, WEDIA a retrouvé de la croissance au second semestre avec une hausse de 15% par rapport au second semestre 2014.

En outre, les revenus récurrents, ceux issus des locations de licence, maintenance, hébergement et support aux clients, représentent 2.895 k€ sur l’exercice et 3.250 k€ en projection annuelle.

La progression des revenus de l’activité MRM n’a pas permis de compenser l’attrition programmée des activités historiques mais non stratégiques (Presse & Média) dont les revenus baissent de 42% sur l’exercice. Au global le chiffre d’affaires s’établit à 5.601 k€ en 2015 contre 5.727 k€ lors de l’exercice précédent.

La maitrise des coûts (charges externes et coûts salariaux) permet de maintenir un niveau d’EBE à 1,4 M€ soit 24% du chiffre d’affaires.

 

Résultat Net en forte hausse

Le retour à la profitabilité de la société se matérialise par un résultat net de 196 k€ contre une perte de 579 k€ en 2014

 

Dette nette négative

Les flux de trésorerie liés à l’activité sont de 1,0 M€, ils permettent de financer l’investissement en R&D de la société (0,8 M€). La société a procédé en juillet 2015 à l’émission d’un emprunt obligataire convertible intégralement souscrit par ISATIS pour un montant de 1M€. Le niveau d’endettement (1,1M€) reste très limité au regard des fonds propres (8,8M€) et de la trésorerie disponible (1,6M€).

 

Dividende de 0,09 €.

Constatant ces bons résultats, le Conseil d’Administration a décidé de proposer au vote de l’assemblée générale un dividende de 0,087 € au titre de l’exercice 2015.

 

Perspectives

Sur son premier marché, la France, Wedia, leader avec plus de 20% de parts de marché, dispose d’un potentiel de développement sans doute plus limité qu’à l’international.

International, où Wedia, qui a connu des succès prometteurs en 2015 (développement de l’activité avec Ossur en Islande et Sandwik en Europe…), finalise des accords de partenariats avec des intégrateurs et distributeurs en Europe. Ces accords vont permettre d’accélérer le développement sur ces marchés internationaux.

L’activité de début d’année se révèle soutenue avec de nombreux appels d’offre pour des projets majeurs.

Enfin, le caractère très fragmenté du marché du MRM, notamment en Europe, offre toujours des perspectives de consolidation très prometteuses.