Entretien-Pierre-Chouteau-Wedia-Multicloud-Azure-AWS

Services d’hébergement : Wedia adopte une stratégie « multi-cloud » avec AWS et Azure

Entretien avec Pierre Chouteau, Wedia Cloud Architecte :

Amazon Web Services (AWS), Microsoft Azure, Google Cloud, vous avez sans doute déjà entendu ces noms. Ces leaders en matière de services cloud (CSP), proposent des services logiciels ou des services de stockage dans le cloud. Lorsque les entreprises s’orientent vers les technologies cloud pour le stockage de leurs données, l’hébergement de sites web ou la prise en charge d’applications business, elles doivent évaluer les différents fournisseurs avant de sélectionner le bon partenaire commercial.

Ces prestataires proposent des offres similaires concernant le calcul, le stockage ou la mise en réseau de service. Les services d’infrastructure, les outils ou les besoins liés au SI de l’entreprise représentent une part importante des projets à prendre en considération lorsque vous décidez de transférer tout ou partie de votre activité dans le cloud ou bien lors d’un transfert de cloud à cloud. Cela a été le cas de Wedia, fournisseur de solutions marketing cloud et utilisateur de la plateforme cloud d’Amazon depuis de nombreuses années.

Dans un entretien avec le Cloud Architect de Wedia, Pierre Chouteau, nous revenons plus précisément sur la décision de la société prise en 2018 de se tourner vers le « multi-cloud » et de tirer profit non pas d’un seul mais de deux fournisseurs cloud : AWS et Azure.

Pour quels motifs Wedia a-t-elle décidé d’utiliser Microsoft Azure ?

Il existe plusieurs raisons derrière ce choix. Celui d’adopter une approche multi-cloud et d’ajouter Azure à notre architecture de service. Cette décision trouve son origine dans l’acquisition de damdy en 2017, qui elle-même utilisait le cloud Microsoft Azure principalement pour proposer des services de plateforme vidéo pour entreprise; alors que Wedia utilisait déjà AWS, principalement pour son infrastructure IaaS (Infrastructure as a Service). Il nous est apparu évident que mettre à profit les points forts de deux technologies serait plus avantageux que de tout miser sur une seule.

Pouvez-vous citer quelques-uns des avantages du mouvement vers Azure ?

La position de leader du secteur des solutions logicielles d’entreprise de Microsoft sur de nombreux marchés nous permet de tirer profit de l’uniformité et de la cohérence de ses technologies. Les avantages sont nombreux en termes de développement. Par exemple avec Visual Studio et les outils .NET, ou encore l’écosystème technique de Windows et de l’Active Directory qui nous permet d’accroître la sécurité.

De plus, le virage vers l’Open Source d’Azure initié par Satya Nadella nous expose à moins de contraintes quand nous utilisons des technologies telles que Java et Php. Enfin, le cloud Azure a profondément changé  nos méthodes de développement. Le fait que tout le cycle de vie de nos produits, depuis leur conception jusqu’à leur exploitation dans le cloud, soit plus uniformisé et cohérent nous a permis de devenir plus agile, davantage « orientés cloud » et de faire des économies en R&D, pour le hosting et la maintenance.

Tout comme nous, nos clients ont également profité des possibilités de ce cloud. Microsoft a créé des services business très avancés pour ses produits qui répondent mieux aux attentes de nos clients. Ces derniers incluent SQL Server, Power BI (outils de business intelligence), Dynamics Microsoft CRM ou encore Office 365 avec Sharepoint, la suite Office, etc.

Avez-vous noté des différences majeures entre les deux clouds ?

Azure et AWS ont des objectifs quasiment identiques. Toutefois, leur appréhension et traitement des défis diffèrent. Tandis que l’offre cloud d’Amazon est constituée d’une multitude de services de “bas” niveau et dispose d’un avantage pour les services IaaS, Microsoft, fort de sa culture « produits », propose des services Azure de haute performance avec un niveau d’abstraction très élevé.

La nouvelle orientation de l’entreprise (Microsoft) vers la communauté open source leur a permis d’intégrer des briques open source dans Azure telles que l’encodage des vidéos (Media Services d’Azure), des services d’IA (services cognitifs, machine learning, deep learning, etc) et de big data. Certains de ces services d’IA sont « prêts à l’emploi », à l’image de la transcription automatique, la traduction, la reconnaissance faciale avec un marqueur “spatio-temporel”, l’identification d’éléments et nous donnent de nouvelles opportunités pour proposer un service métier encore plus novateur à nos clients.

Par exemple, si un client souhaite générer la transcription d’une vidéo, il peut convertir automatiquement le contenu audio de la vidéo en transcription textuelle par le biais du service de “speech to text“ (discours à texte) intégré à la plateforme. La transcription est automatiquement associée à des codes temporels, de sorte que lorsque vous cliquez sur un segment du texte, il vous envoie à la partie correspondante de la vidéo.

Pour nous, une autre différence essentielle réside dans la relation de partenariat. Notre relation avec Microsoft est beaucoup plus développée qu’avec Amazon. Microsoft nous offre des prestations de conseil de meilleure qualité ainsi que des services de support personnalisés. Avec Amazon, nous n’avons que très peu de contact. Notre partenariat exclusif avec Microsoft nous permet de travailler et d’échanger en amont avec les équipes techniques et les équipes produits d’Azure. Il nous donne également accès aux versions préliminaires (bêta) incluant des fonctionnalités expérimentales pouvant être testées, avec notre assistance, par nos clients. Nos clients peuvent ainsi profiter de nouvelles fonctionnalités en avance de phase sur le marché.

Recommandez-vous une stratégie multi-cloud ?

Dorénavant, pour l’hébergement de leurs données, nous sommes en mesure d’offrir le choix à nos clients entre Azure ou Amazon. Cela nous apporte un autre avantage : en raison du statut historique de détaillant d’Amazon, certains clients refusent de voir leurs données hébergées sur son cloud car ils considèrent qu’Amazon compte parmi leurs concurrents.

Alors qu’il y a deux ans « seulement » chez Wedia, nous commencions à utiliser la solution Azure, nous avons récemment décidé de nous tourner davantage vers celle-ci. Nous partageons la vision de Microsoft ainsi que sa philosophie d’incorporation de fonctionnalités avancées autour des assets, de la business intelligence (BI), et de l’IA.

Nous pensons néanmoins qu’avoir une vision et une expertise multi-cloud est un gage de réussite et de qualité : nous sommes en mesure de reconnaître l’excellence, où qu’elle soit, et de la mettre à profit pour le plus grand bénéfice de nos clients.



Demande de démo
Recevez notre newsletter
Suivez-nous
Contactez-nous
ut consequat. mi, neque. Curabitur Lorem Sed elit.