8 innovations technologiques clés du DAM

L’évolution du Digital Asset Management : innovation technologique

Au fil du temps, les plateformes de Digital Asset Management (DAM) ont vu leur champ d’application s’élargir, devenant de puissants outils utilisés à des fins marketing, commerciales et de vente. Mais si cette technologie moderne et complexe est aujourd’hui utilisée par des entreprises mondiales pour rationaliser leurs stratégies omnicanales, c’est grâce à la capacité du DAM à tirer parti des innovations technologiques et relever les défis des ces marques. Le deuxième article de notre série se penche sur les différentes avancées technologiques réalisées par les DAM pour apporter plus de valeur aux entreprises et soutenir les cas d’utilisation avancés de ces dernières. Explorons ensemble ces diverses innovations technologiques.

Dans le premier article de notre série intitulée « L’évolution du Digital Asset Management », nous nous sommes penchés sur la façon dont le DAM s’est imposé dans les stacks MarTech des entreprises et dans le quotidien des professionnels du marketing. Mais cette transformation ne s’est pas faite en un jour. Les meilleures plateformes de DAM actuelles, dont bon nombre s’orientent vers une architecture « MACH » (microservices, centrée sur les API, cloud et headless), sont le fruit de divers progrès et innovations technologiques. Quelles fonctionnalités le DAM a-t-il adopté pour continuer de répondre aux attentes des clients et leur offrir la meilleure expérience utilisateur possible ?

8 innovations technologiques clés des plateformes de DAM

1. Compatibilité avec tous les médias, au-delà des types de fichiers établis

Au début, les logiciels DAM ne prenaient en charge que les types de fichiers basiques, comme les photos et les vidéos. Mais à mesure que le contenu est devenu « roi », les marques ont dû créer du contenu plus varié afin de susciter l’intérêt des clients et générer des interactions lucratives. Il fallait désormais plus qu’une image ou une fiche technique pour vendre un produit. Les entreprises devaient produire des médias complets compatibles avec plusieurs canaux : contenu de PLV, visuels de marque, fichiers 3D, contenu 360, photos de produits, etc. Pour rester à jour les plateformes de DAM ont commencé à prendre en charge ces formats de fichiers émergents et établis, devenant ainsi une Single Source of Truth (SSoT) pour tous les contenus marketing et de marque, quels que soient leur taille, leur type (image, audio, vidéo, etc.) ou leur format (JPEG, PNG, etc.). Pour en savoir plus sur  les formats de fichiers les plus souvent stockés dans un DAM,vous pouvez consulter cette infographie

2. Intelligence artificielle : automatisation de l’indexation des médias

L’indexation des ressources et la recherche de contenus pertinents pour les utilisateurs sont devenues plus complexes dès lors que le DAM a commencé à prendre en charge un plus grand nombre de médias différents. . L’intelligence artificielle (IA) n’avait pas encore fait son entrée en scène à ce moment la. À l’instant où les plateformes de DAM ont commencé à intégrer des fonctionnalités d’IA, il a été possible d’automatiser la classification et la recherche du contenu. En scannant les images et les vidéos, l’IA pouvait détecter des types de décors, des sentiments, des personnes, des tranches d’âge, la présence de modèles spécifiques de produits, etc., rendant les recherches bien plus faciles et performantes. En adoptant et en exploitant l’IA, le Digital Asset Management a prouvé que cette technologie permettait d’automatiser les tâches à faible valeur ajoutée, comme l’attribution de métadonnées, et donc d’accélérer les initiatives marketing plutôt que de les ralentir. 

3. Autre innovation marketing clé du DAM : les fonctionnalités de vidéo avancées

Le domaine du Digital Asset Management a connu de nombreuses tendances en matière de marketing digital, mais c’est sans aucun doute le terme « marketing vidéo » qui a le plus fait parler de lui. Il est devenu un incontournable pour les entreprises et la solution préférée des jeunes générations de consommateurs telles que les millennials et la génération Z, les plateformes de DAM ont donc dû répondre à la demande croissante liée à ce  format prisé. Les fournisseurs de logiciel DAM ont commencé à intégrer des fonctionnalités vidéo allant bien au-delà du simple stockage. Parmi ces nouvelles fonctionnalités figuraient la création de listes de lecture de vidéos, le chapitrage de vidéos, les CTA interactifs, la tokenisation, les transcriptions et traductions automatiques, le workflow et l’approbation des vidéos, et la liste continue… 

4. Distribution de contenu : COPE (« Créer une fois, publier partout »)

La centralisation, l’organisation et l’accès aux contenus numériques à partir d’une interface unique permettaient, certes, de résoudre un défi commercial complexe, mais le DAM a commencé à faire face à une dure réalité. Les consommateurs avaient recours à plusieurs canaux et appareils pour interagir avec leurs marques préférées et acheter auprès d’elles. Les DAM devaient donc être plus qu’une simple référence pour les ressources des entreprises. L’amélioration de l’expérience client était à présent au cœur des initiatives de marketing digital et l’apport systématique des contenus, tels que les images et les vidéos, dans le bon format et avec la meilleure qualité était une condition préalable nécessaire pour y parvenir. Les plateformes de DAM ont commencé à intégrer des fonctionnalités de diffusion en travaillant avec des réseaux de diffusion de contenu (CDN) afin d’offrir à leur public des ressources sur de multiples points de contact et des expériences numériques de façon intégrée. 

5. Intégrations et API : intégration du DAM à un écosystème plus vaste

La fourniture de contenus à de multiples canaux marketing et de vente a doté le DAM d’une autre innovation significative : les intégrations et les API. Publier du contenu signifie avant tout d’intégrer pleinement un système de DAM aux éléments clés du système d’information d’une entreprise. Le DAM avait besoin de communiquer et d’être intégré à différentes applications pour faire parvenir le contenu sur le site web d’une entreprise, un site de e-commerce, une application mobile, un outil de publication sur les médias sociaux ou des plateformes d’automatisation  marketing. Il lui fallait aussi intégrer d’importantes informations sur les clients ou les produits à partir d’un PIM, d’un CRM, d’un ERP ou d’une plateforme de données pour enrichir et d’optimiser ces expériences client. En substance, pour offrir aux clients les meilleures expériences numériques omnicanales possibles, le DAM ne pouvait plus être indépendant du reste de l’écosystème numérique de l’entreprise, ce que des intégrations puissantes et les API ont rendu possible. 

6. Analyse : aller au-delà de l’utilisation interne d’un DAM

Si les analyses internes – comme la ventilation des utilisateurs et des ressources d’un système de DAM – ont rapidement fait leur apparition, dès lors que les solutions de DAM ont adopté des fonctionnalités d’expérience numérique, les marques ont dû comprendre comment les clients interagissaient avec leur contenu. Les fonctionnalités d’analyse permettant d’évaluer les performances du contenu étaient nécessaires pour guider la production du contenu et optimiser l’engagement tout au long du parcours du client, point de contact par point de contact. Ces nouveaux outils d’analyse complétaient les systèmes d’analyse existants, tels que les outils d’analyse du web et de l’audience (CDP, CRM, etc.), et aidaient les clients à obtenir des informations importantes sur les médias et le public. Grâce aux analyses avancées, les entreprises exploitant une solution de DAM pouvaient désormais comprendre comment les différentes ressources se comportent sur les marchés, les canaux et les segments de clientèle. Ceci leur a alors permis d’améliorer leur efficacité marketing et de démontrer le retour sur investissement de leurs ressources.

7. Ressources dynamiques et contenu atomique, préparez-vous à la personnalisation « automatisée »

« Proposer le bon contenu à la bonne personne au bon moment ». Si vous savez en quoi consiste le DAM, vous avez probablement déjà entendu cette phrase. L’optimisation du contenu pour un appareil ou un canal spécifique était une évolution indispensable des solutions de DAM, mais lorsque le besoin de personnalisation est devenu la priorité des spécialistes du marketing digital, le DAM a dû enrichir ce potentiel. Le contenu dit « dynamique » ou « atomique » a permis aux entreprises de générer de multiples variantes de ressources pour contextualiser de façon dynamique chaque expérience utilisateur. Le contenu pouvait être adapté en fonction du contexte technique, mais aussi du contexte et du comportement de l’utilisateur, créant ainsi de multiples expériences personnalisées à partir d’une seule ressource principale. Le contenu dynamique a vu apparaître différentes fonctionnalités telles que le « recadrage intelligent », la suppression de l’arrière-plan, la substitution des couleurs, la personnalisation dynamique des modèles, etc. pour créer toutes les variantes nécessaires.

8. Vues de produit : une fonctionnalité venant soutenir l’essor du e-commerce

Ces deux dernières années et dans le contexte d’une pandémie mondiale, nous avons assisté à la montée en flèche du e-commerce et à une transition vers des modes de travail et d’achat numériques. Le rôle du contenu marketing des produits est devenu plus important que jamais : les clients voulaient voir plusieurs images d’un produit avant de l’acheter en ligne, des images fonctionnelles du produit, comme des packshots et des vues à 360°, mais aussi des images ou vidéos d’ambiance et inspirantes, conçues avec soin et susceptibles de susciter des émotions. Les systèmes de DAM offrant une « vue produit » ont accompagné les marques dans la gestion efficace de ce contenu visuel, leur permettant de s’assurer que tous les visuels nécessaires et cohérents avec la marque étaient disponibles pour les plateformes de e-commerce et les marketplaces, ainsi que pour les autres canaux de vente.

 Il ne s’agit là que de quelques exemples d’innovation technologique en matière de DAM, mais une chose est sûre : l’innovation est au cœur des solutions de DAM et cette réalité n’est pas prête de s’arrêter. Les fournisseurs de DAM qui capitalisent sur les nouvelles technologies et capacités pour répondre aux plus grands défis des marketeurs garderont une longueur d’avance. Chez Wedia, la priorité de notre équipe de R&D est d’offrir à nos clients un DAM de nouvelle génération conçu pour accompagner les tendances émergentes et générer de meilleures expériences, tant à l’intérieur du DAM qu’à l’extérieur.



S'abonner

Vous souhaitez être informé
de nos dernières nouvelles ?
X

 

  • i

    Pourquoi ce formulaire ? En tant qu'éditeur de logiciel, nous savons l'importance de la confidentialité de vos données. Nos clients nous connaissent et nous font confiance, ils manipulent leurs propres données confidentielles dans les plateformes que nous opérons pour eux. Ils se savent protégés par notre strict respect de leurs informations, et par nos certifications ISO et TISAX.

    Vos données personnelles sont donc sécurisées et nous sommes transparents sur leur traitement.

    Pourquoi ce formulaire ? Car nous voudrions nous réserver la possibilité de vous contacter afin de vous apporter des informations, peut-être de vous proposer d'autres téléchargements intéressants, pour comprendre si vous avez l'intention de lancer prochainement un projet... En aucun cas, nous ne transmettrons vos données à des tiers.

    Et bien entendu, vous pouvez à tout moment vous désabonner de notre lettre d’information, ou demander à ne pas être contactés. Enfin, vous pouvez demander la consultation et/ou la suppression de vos données personnelles à tout moment.

    Pour en savoir plus, lire notre «politique de confidentialité».

    X


Suivez-nous sur les réseaux sociaux