La protection de la vie privée des clients dans le marketing numérique : Tout ce que vous devez savoir !

8 Nov

2022

Rédigé par

Sara Jabbari

Durée de vie

x

min

La protection de la vie privée des clients dans le marketing numérique : Tout ce que vous devez savoir !
LIENS RAPIDES
Mode sombre
Mode sombre
Passer en mode lumière
Passer en mode sombre

Selon The Economist, les données relatives aux clients constituent l'actif commercial le plus important au monde. Ce n'est pas une surprise, car les données, lorsqu'elles sont correctement utilisées, peuvent aider les entreprises à mieux comprendre leurs clients afin de créer des stratégies de marketing numérique qui leur permettent de promouvoir efficacement des produits et des services auprès de leurs clients cibles. Mais comment les entreprises qui s'appuient sur le marketing numérique peuvent-elles collecter et utiliser efficacement les données des clients tout en respectant les réglementations relatives aux données des consommateurs ? Découvrez dans cet article comment la gestion des actifs numériques peut vous aider à trouver un juste équilibre entre la protection de la vie privée des clients et le marketing axé sur les données.

Si la protection de la vie privée des clients est bénéfique pour les entreprises qui collectent autant de données que possible sur leurs clients, ces derniers ne sont pas du même avis. Selon une étude réalisée en 2021 par KPMG, 78 % des personnes interrogées ont exprimé des craintes quant à la manière dont leurs données sont collectées et 40 % ont déclaré ne pas faire confiance aux entreprises pour utiliser les données de manière éthique. 30 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles ne partageraient pas leurs données avec les entreprises, quelles que soient les circonstances.

Les clients ne sont pas les seuls à s'intéresser à la manière dont les entreprises utilisent les données qu'elles collectent. Les violations de données et la demande croissante des consommateurs d'avoir plus de contrôle sur leurs données et leur vie privée en ligne ont conduit les gouvernements à élaborer des réglementations qui protègent les données des consommateurs.

La question qui se pose aujourd'hui est la suivante : comment les entreprises qui s'appuient sur le marketing numérique peuvent-elles collecter et utiliser efficacement les données de leurs clients tout en se conformant à la réglementation relative aux données des consommateurs ? Les clients étant de plus en plus conscients des problèmes liés à la communication de leurs informations en ligne, la manière dont vous gérez la protection de la vie privée des clients peut vous différencier de vos concurrents et même devenir un avantage commercial.

Dans cet article, nous examinerons ce qu'est la protection de la vie privée des clients, les lois qui l'entourent et la manière dont les marques peuvent concilier la protection de la vie privée des clients et le marketing numérique.

C'est parti !

Qu'est-ce que la protection de la vie privée des clients ?

La protection de la vie privée des clients ou des consommateurs fait référence à la manière dont les entreprises collectent, gèrent, protègent et utilisent les informations personnelles et les diverses données qu'elles recueillent auprès des clients qui interagissent avec elles en ligne. Ces données comprennent les coordonnées, les noms d'utilisateur, les mots de passe, les comportements sur les sites web, l'historique des achats, les cookies de navigation, les informations financières, etc.

Comprendre la réglementation relative à la protection de la vie privée des clients

En mai 2018, le Règlement général sur la protection des données (RGPD), une loi sur la protection des données et de la vie privée, a été mis en œuvre dans l'Union européenne et l'Espace économique européen. Le GDPR s'articule autour de six principes de protection des données.

Voici un résumé de chaque principe :

1. Légalité, transparence et équité

Selon le GDPR, la collecte de données auprès de sujets n'est considérée comme licite que lorsque vous avez obtenu leur consentement. Vous devez également faire preuve de transparence avec les personnes concernées quant à l'utilisation que vous prévoyez de faire des données. Et pour des raisons d'équité, la raison pour laquelle vous avez collecté les données doit correspondre à l'usage que vous en faites.

2. Limitation de l'objet

Vous ne devez collecter des données à caractère personnel que pour une finalité spécifique, explicite et légitime. Cette finalité doit être clairement indiquée. Si vous souhaitez utiliser les données collectées pour une raison autre que celle que vous avez précisée, vous devez obtenir le consentement de la personne concernée.

3. Minimisation des données

L'article 5, paragraphe 1, point c), du règlement GDPR stipule que les données collectées doivent être "adéquates, pertinentes et limitées à ce qui est nécessaire au regard des finalités pour lesquelles elles sont traitées". En d'autres termes, vous ne devez collecter que le minimum de données dont vous avez besoin pour une finalité spécifique.

4. Précision

Le GDPR stipule que chaque donnée collectée doit être exacte et à jour. Et que toutes les mesures nécessaires doivent être prises pour que les données inexactes soient effacées ou corrigées sans délai.

5. Limitation du stockage

Le règlement GDPR prévoit que les données à caractère personnel doivent être "conservées sous une forme permettant l'identification des personnes concernées pendant une durée n'excédant pas celle nécessaire au regard des finalités pour lesquelles elles sont traitées..." En d'autres termes, vous devez supprimer les données personnelles des consommateurs lorsqu'elles ne sont plus nécessaires.

6. Intégrité et confidentialité

Les données à caractère personnel doivent être protégées contre les personnes non autorisées, la perte accidentelle et la destruction à l'aide de mesures organisationnelles et techniques appropriées.

L'objectif du GDPR est de réglementer la manière dont les organisations collectent, stockent, partagent et suppriment les données. Et le non-respect de cette réglementation peut entraîner des amendes considérables pouvant aller jusqu'à 10 millions d'euros.

En dehors de l'Europe, les gouvernements ont également adopté des réglementations sur la confidentialité des données des clients. En janvier 2020, les États-Unis ont mis en œuvre la loi californienne sur la protection de la vie privée des consommateurs (California Consumer Privacy Act - CCPA). Cette loi permet aux résidents de savoir quelles données les entreprises collectent à leur sujet et même d'empêcher la vente de leurs données. Dans la foulée, le Brésil a également mis en œuvre la Lei Geral de Proteção de Dados, ou LGPD (loi générale sur la protection des données), en août 2020.

Lorsque vous menez des campagnes de marketing numérique et recueillez des données auprès de vos clients, vous devez comprendre ces réglementations afin de ne pas les enfreindre.

Comment la réglementation sur la protection de la vie privée des consommateurs affecte le marketing numérique

Les nouvelles réglementations en matière de protection de la vie privée des clients limitent la manière dont les spécialistes du marketing numérique utilisent les données des clients pour créer des publicités, des achats et des contenus personnalisés. En fait, un spécialiste du marketing sur cinq déclare que le respect de la vie privée est l'une de ses principales préoccupations lorsqu'il crée des campagnes de marketing numérique. Par ailleurs, 73 % des spécialistes du marketing craignent que les réglementations en matière de protection de la vie privée n'aient un impact négatif sur leurs efforts d'analyse.

De plus, en raison de ces réglementations, nous avons vu de grandes marques comme Apple, Firefox et Google introduire des changements en matière de protection de la vie privée qui ont affecté les moyens utilisés par les spécialistes du marketing pour collecter des données dans le passé.

Examinons quelques-uns des changements apportés par certaines de ces grandes marques.

Apple

La version 14.5 d'iOS a introduit des politiques de confidentialité et de partage des données connues sous le nom d'Apple App Tracking Transparency Framework (AATF). Ce cadre influe considérablement sur la manière dont les spécialistes du marketing recueillent des données auprès des utilisateurs d'Apple. Ce cadre permet aux utilisateurs d'Apple de choisir comment protéger leur vie privée et leurs informations.

Lorsque les utilisateurs téléchargent une application à partir de l'App Store, ils voient apparaître une fenêtre contextuelle leur demandant s'ils souhaitent autoriser l'application à suivre leur activité. L'utilisateur peut choisir d'autoriser ou de demander à l'application de ne pas suivre son activité.

suivi de facebook

Cette mise à jour d'Apple a eu un impact considérable sur les entreprises qui dépendent de la publicité sur les médias sociaux. Par exemple, Facebook suit l'activité des utilisateurs à l'aide des pixels Facebook. Les pixels Facebook sont des éléments de code installés sur un site web ou une application qui collectent des données permettant de suivre les conversions à partir des publicités Facebook.  

Grâce aux données recueillies par les pixels et d'autres méthodes de suivi, vous pouvez obtenir des informations sur les performances de vos annonces et sur la manière de les améliorer. Avant la mise à jour iOS 14, les annonceurs pouvaient placer autant de pixels qu'ils le souhaitaient sur chaque page de leur site web afin de suivre toutes les conversions sur cette page. Désormais, les annonceurs ne peuvent placer que des objectifs de huit pixels sur un seul domaine. Cela a considérablement réduit la quantité de données qui peuvent être collectées et faire l'objet d'un rapport.

Gardez à l'esprit que ce petit nombre de pixels de suivi autorisés ne concerne que les utilisateurs qui vous autorisent à suivre leur activité. Les utilisateurs qui refusent ne pourront pas être suivis. Cela signifie que si les annonceurs collectent moins de données, les campagnes publicitaires seront plus coûteuses et moins efficaces. Il sera également difficile de personnaliser les publicités en fonction des utilisateurs.

Voici un exemple de l'impact de l'ATTF sur la publicité : Si un utilisateur qui a refusé à Facebook l'autorisation de le suivre clique sur un lien et effectue ensuite un achat, ni Facebook ni votre magasin n'auront connaissance de ce que l'utilisateur a regardé ou acheté sur votre site web.

Google

Dans un billet de blog datant de 2021, Google a annoncé qu'il s'engageait sur la voie d'un web sans protection de la vie privée. Dans ce billet, Google annonce que Chrome éliminera complètement les cookies tiers.

Les annonceurs utilisent des cookies de tiers pour suivre l'activité des utilisateurs sur un site web. Lorsqu'un utilisateur accède à un site web, le webmaster du site peut partager les cookies avec les annonceurs. Cela permet aux annonceurs de mieux comprendre les sites web que les consommateurs visitent et ce qu'ils y font. En reliant les données des cookies de tiers provenant de différents sites web, les annonceurs peuvent obtenir une vue d'ensemble de l'activité en ligne d'un utilisateur et lui présenter des publicités qui l'intéressent. Parmi les exemples de données de tiers, on peut citer les sites web que les consommateurs visitent fréquemment et les achats qu'ils ont effectués dans le passé.  

Google Chrome n'est pas le seul à agir de la sorte. D'autres grands navigateurs web, tels que Safari, Edge, Firefox et Brave, éliminent déjà progressivement les cookies tiers.

Ce ne sont là que quelques exemples de la manière dont la protection de la vie privée des clients modifie les méthodes de marketing et de publicité numériques.

Mais la bonne nouvelle, c'est que même avec l'interdiction des cookies tiers et les restrictions d'Apple en matière de suivi, les spécialistes du marketing disposent encore de sources de données efficaces telles que les cookies de première partie. Nous y reviendrons dans la section suivante.

Comment concilier la protection de la vie privée des clients et le marketing axé sur les données ?

Maintenant que nous avons vu ce qu'est la protection de la vie privée des clients, les réglementations qui l'entourent et comment elle affecte actuellement le paysage du marketing numérique, voyons comment vous pouvez concilier la protection de la vie privée des clients et le marketing numérique.

Commencez par adopter la transparence

Pour gagner la confiance des consommateurs, les spécialistes du marketing doivent être transparents sur les données qu'ils collectent. De nombreuses études montrent que la transparence des entreprises sur la manière dont elles utilisent et protègent les données des consommateurs renforce leur confiance. Une entreprise considérée comme indigne de confiance par les consommateurs aura du mal à collecter certains types de données, même si elle offre de la valeur en retour.

Voici quelques étapes à suivre pour que la transparence fasse partie intégrante des stratégies de données et de marketing de votre entreprise.

1. Indiquez comment vous utiliserez les données

La divulgation de la manière dont vous prévoyez d'utiliser les données que vous collectez contribuera grandement à renforcer la confiance des consommateurs. Faites savoir à vos clients que leurs données seront utilisées dans le cadre de stratégies de marketing légitimes et honnêtes. Par exemple, vous pouvez informer les utilisateurs que vous recueillez leurs données afin de leur proposer des expériences personnalisées. Il est également judicieux de leur assurer que vous ne vendrez jamais leurs données à des tiers. Presque aucun client ne restera avec vous s'il apprend que vous vendez ses données.

2. Permettre aux utilisateurs de se connecter et de se déconnecter

Contrairement à la loi CCPA, qui permet aux utilisateurs de se désinscrire lorsque leurs données sont collectées sans leur consentement, le GDPR exige des entreprises qu'elles offrent aux utilisateurs la possibilité de se désinscrire en donnant leur consentement explicite. Par conséquent, si votre entreprise se trouve dans l'UE, le fait de ne pas permettre aux utilisateurs d'accepter ou de refuser les données peut vous causer des ennuis. Donnez donc à vos utilisateurs la possibilité d'accepter ou de refuser des éléments tels que les campagnes d'e-mailing.

3. Ne demandez que les informations dont vous avez besoin

Ne demandez que les informations qui seront utiles à vos stratégies de marketing actuelles et non celles dont vous pourriez avoir besoin plus tard. C'est un excellent moyen de gagner la confiance de vos consommateurs.

Fournir de la valeur en échange de données

Offrir aux consommateurs une valeur en échange de leurs informations est un moyen efficace de collecter des données sur les clients tout en faisant preuve de transparence.

Il convient également de noter que la volonté des consommateurs d'offrir leurs données dépend du type de données et de l'utilisation que vous prévoyez d'en faire. Les données peuvent être réparties en trois catégories :

  • Données autodéclarées : Il s'agit des informations que les personnes peuvent facilement divulguer sur elles-mêmes, comme leur adresse électronique, leur âge, leur sexe, leur travail et leur parcours scolaire.
  • L'épuisement numérique : Il s'agit des données que les entreprises collectent lorsque les consommateurs utilisent des appareils mobiles, des services web et d'autres technologies. Par exemple, l'historique de navigation et les données de localisation. Les consommateurs accordent plus de valeur à ce type de données qu'aux données déclarées.
  • Données de profilage : Il s'agit de profils personnels de consommateurs utilisés pour prédire leurs comportements et leurs intérêts.

Parmi les trois types de données, les consommateurs s'inquiètent davantage de l'accès des entreprises aux données de profilage. Mais l'un des moyens de rassurer les consommateurs et d'accroître leur volonté de partager leurs données est de leur offrir une valeur sérieuse.

Examinons des exemples de marques qui y parviennent efficacement.

MINT

Mint offre à ses clients d'excellents compromis en échange de leurs données. Par exemple, lorsqu'un client utilise une carte de crédit à l'étranger et qu'il doit payer des frais de transaction à l'étranger, Mint l'aide à économiser de l'argent et à éviter les frais futurs en l'orientant vers une carte qui ne lui facturera pas ces frais. Avec de tels avantages, les clients de Mint n'hésitent pas à utiliser leur service ou à partager leurs données avec eux. Mint fait également savoir à ses clients qu'elle ne partage pas leurs données avec des services tiers.

DISNEY

Lorsque les clients se rendent dans les parcs à thème et les hôtels Disney, ils reçoivent un bracelet MagicBand. Ce bracelet utilise des données de profilage pour améliorer l'expérience du client. Par exemple, les personnes qui portent le bracelet peuvent l'utiliser pour déverrouiller les portes de leur hôtel, accéder aux parcs et acheter des marchandises et de la nourriture. Les données de profilage recueillies lorsque les clients portent le bracelet sont également utilisées à des fins de marketing ciblé. Mais les clients de Disney acceptent volontiers de communiquer leurs données en échange de leur confort. Disney est également transparent quant à l'utilisation de ces données.

politique de données de disney

Au cours de la procédure d'enregistrement en ligne du MagicBand, Disney détaille ses politiques de collecte et explique comment elle sécurise les données de ses clients.

Bien que les exemples ci-dessus concernent de grandes entreprises, il existe des moyens plus simples pour les spécialistes du marketing des petites entreprises de collecter des données. Par exemple, si vous souhaitez obtenir des données sur l'expérience des clients après un achat, vous pouvez leur envoyer une enquête demandant des informations spécifiques. En échange de leurs réponses, vous pouvez leur offrir un code de réduction sur leur prochain achat. Et comme tout le pouvoir est entre les mains du client, il peut choisir de partager les données avec vous ou de refuser l'offre.

Se concentrer sur les données de première main

Les données de première partie sont les informations que les entreprises collectent directement auprès des visiteurs de leur site web, de leurs clients et des personnes qui les suivent sur les médias sociaux. Contrairement aux données de tiers qui sont obtenues à partir de sources extérieures à votre entreprise, les données de première partie sont efficaces parce qu'il s'agit d'informations obtenues directement auprès de votre public. Ces données sont donc plus fiables pour comprendre vos clients et permettent de prédire avec précision les tendances comportementales des clients à l'avenir.

Les données de première main sont également plus précises et moins coûteuses que tout autre type de données. Une étude du Boston Consulting Group montre que les spécialistes du marketing qui utilisent des données de première main génèrent presque le double de revenus de leurs efforts publicitaires.

Vous pouvez collecter des données de première partie à partir de vos profils de médias sociaux, de vos abonnés aux courriels, de vos enquêtes, des commentaires de vos clients et des actions qu'ils ont effectuées sur votre site web ou votre application. Et en combinant toutes ces différentes sources de données, vous serez en mesure de mieux adapter vos stratégies marketing, d'optimiser vos publicités et de personnaliser le contenu en fonction de votre public tout en lui offrant une excellente expérience client sur tous les points de contact.

Toutes les données de première main de vos clients sont généralement regroupées dans des applications telles que votre CMS (système de gestion de contenu), votre CDP (Customer Data Platform), vos plateformes CRM (Customer Relationship Management), etc. Pour s'assurer de collecter, de gérer et d'utiliser efficacement toutes les données, les entreprises doivent connecter toutes ces sources de données à une seule et même plateforme. Les spécialistes du marketing disposeront ainsi d'une vue à 360° de leurs clients.

C'est là que le DAM (Digital Asset Management) entre en jeu.

Une plateforme de gestion des actifs numériques comme Wedia servira d'intermédiaire et vous permettra d'intégrer les technologies qui composent votre pile MarTech. Wedia vous permet de vous intégrer pleinement à vos systèmes existants grâce à des connecteurs d'API et à une architecture native sans tête.

L'un des avantages de Wedia est qu'il sert de source unique de vérité et vous permet d'extraire des données de première partie de toutes les technologies que vous utilisez. Cela signifie que vous n'avez pas besoin de passer par chaque plateforme individuellement pour extraire des données. Par exemple, vous pouvez extraire des données clients de votre CRM afin de déployer un contenu personnalisé via votre CMS directement à partir de Wedia. Wedia fournira également les médias les mieux adaptés à la campagne ou à l'audience que vous ciblez. En savoir plus sur Wedia.

Planifiez efficacement vos campagnes publicitaires

Dans cette section, nous utiliserons les campagnes publicitaires de Facebook comme exemple.

Depuis la mise à jour d'iOS 14.5, les spécialistes du marketing ont plus de mal à collecter suffisamment de données pour mener des campagnes publicitaires efficaces sur Facebook. Voici donc quelques moyens de planifier vos campagnes en fonction de cette mise à jour.

1. Cibler uniquement les utilisateurs d'Android

C'est l'une des options dont disposent les spécialistes du marketing.

Étant donné que Facebook peut toujours suivre les données relatives aux appareils Android sur l'internet, il est préférable de ne cibler que les utilisateurs d'Android. Si vous souhaitez toujours cibler les utilisateurs iOS, segmentez vos publicités en fonction de l'appareil.

publicités sur facebook

2. Donnez la priorité à vos événements les plus importants

Étant donné qu'Apple n'autorise les annonceurs qu'à placer des objectifs de huit pixels sur un seul domaine, vous devez sélectionner les événements de pixels qui ont le plus de valeur pour vos objectifs commerciaux. Facebook choisira les événements qu'il estime les plus importants pour vous, mais vous pouvez modifier les sélections ou les réorganiser.

Voici comment sélectionner l'événement de pixel que vous souhaitez surveiller :

  • Ouvrez le Gestionnaire d'annonces et allez dans le Gestionnaire d'événements
  • Cliquez sur l'icône Source de données sur le côté gauche de l'écran et sélectionnez le pixel que vous souhaitez utiliser.
  • Cliquez sur l'onglet Mesure globale de l'événement. Vous le trouverez sous le tableau d'activité de l'événement
mesure d'événements agrégés
  • Cliquez sur Configurer les événements web et appuyez sur Suivant.
  • Sélectionnez ensuite le domaine pour lequel vous souhaitez configurer des événements et vérifiez-le.
  • Après avoir vérifié le domaine, cliquez sur Modifier les événements
  • Sélectionnez vos conversions de pixels sous Conversion de pixels/personnalisée
  • Sélectionnez l'événement que vous souhaitez configurer sous Nom de l'événement.
  • Suivez les mêmes étapes pour ajouter d'autres événements de pixels avant de cliquer sur Appliquer.

Vous pouvez faire glisser vos événements de la priorité la plus faible à la plus élevée.

Vous devez vous assurer de choisir les événements les plus importants pour vous, car si un utilisateur réalise plusieurs événements sur votre site web, Facebook ne rendra compte que de l'événement auquel vous avez donné la priorité. Et si vous avez des jeux de publicités pour des événements que vous n'avez pas inclus dans vos événements à huit pixels, Facebook mettra ces jeux de publicités en pause.

3. Vérifiez votre domaine

Il est important de vérifier votre domaine auprès de Facebook. Dans un article de blog, Facebook indique que les entreprises doivent vérifier leur domaine pour s'assurer que les données recueillies par les pixels sont bien transmises à Facebook. Au cours de la procédure de vérification, vous recevrez un code à apposer sur votre domaine.

facebook vérifie le domaine

4. Activer l'API sur les conversions

Facebook a introduit l'API des conversions comme solution alternative pour compléter les données obtenues à partir d'un site web ou d'une application. Et comme l'API n'utilise pas de cookies, il n'y a pas de restrictions sur la collecte de données.

Au lieu de suivre les données du navigateur, l'API des conversions utilise le serveur du site web pour suivre ce que font les utilisateurs lorsqu'ils visitent un site web. Le serveur surveille les actions effectuées par les utilisateurs, telles que l'ajout à un panier ou l'achat, et renvoie les informations à Facebook.

5. Utiliser le suivi manuel et le reciblage publicitaire

Au lieu d'utiliser Facebook pour suivre les conversions sur votre site web, utilisez le système de suivi de votre site web. Suivez l'origine des visiteurs de votre site et ce qu'ils font sur le site. Bien que cette stratégie soit moins intuitive, elle vous permet de suivre les objectifs de conversion en dehors de votre campagne. Par exemple, vous pouvez suivre le trafic généré par les publicités sur votre site web.

Vous pouvez également utiliser les données que vous avez collectées manuellement pour stimuler vos efforts de reciblage. Par exemple, collectez les noms et les adresses électroniques des utilisateurs via une page de renvoi et téléchargez ces informations sur Facebook. Vous pouvez utiliser cette liste pour créer une audience personnalisée que Facebook peut utiliser pour le reciblage publicitaire.

Utiliser d'autres indicateurs pour mesurer l'efficacité de vos campagnes

Au lieu de se fier uniquement aux cookies et aux données publicitaires de tiers, les spécialistes du marketing peuvent encore utiliser d'autres paramètres pour mesurer l'efficacité de leurs campagnes de marketing.

Ces mesures sont par exemple les clics, les désabonnements, les taux de clics, le coût par lead (CPL), le coût par acquisition (CPA), etc. Par exemple, le fait de savoir combien vous coûte l'acquisition de chaque client vous aidera à déterminer si votre approche marketing actuelle est efficace. De même, un faible taux de clics ou un taux de désabonnement élevé signifient que votre public ne s'intéresse pas à vos messages marketing.

Toutes ces mesures sont utiles pour aider les spécialistes du marketing à ajuster correctement leurs efforts de marketing.

Tester et apprendre

Avant de lancer une campagne de marketing, il est important de comprendre le comportement de vos clients. L'un des moyens d'obtenir des informations sur votre public sans avoir recours à des cookies tiers consiste à suivre le parcours de vos clients actuels. En suivant le parcours de vos clients depuis le stade de la prise de conscience jusqu'à celui de la fidélisation, vous comprendrez mieux qui sont vos clients, pourquoi et comment ils interagissent avec votre entreprise, et quels sont les domaines sur lesquels vous pouvez travailler pour améliorer l'expérience de vos clients. Lorsque vous comprenez votre public, il devient beaucoup plus facile de créer des campagnes de marketing efficaces. Apprenez à élaborer une carte du parcours client.

Une autre stratégie consiste à créer de petites campagnes d'échantillonnage avant de lancer la campagne principale. Par exemple, si vous pensez que le public principal d'un produit est constitué d'hommes de plus de 30 ans, vous pouvez lancer deux campagnes pour tester votre hypothèse. La première campagne échantillon ciblera les hommes de plus de 30 ans et la seconde ne sera pas ciblée. Cette expérience vous permettra de vérifier si votre hypothèse est correcte. Cette méthode fonctionne parce que les spécialistes du marketing numérique n'ont pas besoin des informations personnelles des clients pour l'utiliser.

Analysez votre média enrichi

Outre l'analyse de vos campagnes publicitaires, il est également essentiel que vous mesuriez les performances de vos médias enrichis tels que les photos, les vidéos, les dépliants, etc. Vous devez savoir comment votre public interagit et s'engage avec vos visuels à chaque point de contact du parcours client. Ces données vous aideront à optimiser le retour sur investissement des médias que vous créez.

Les plateformes de DAM d'entreprise comme Wedia disposent d'un tableau de bord analytique qui vous aidera à prendre des décisions éclairées sur la performance de vos ressources multimédias sur différents sites web. En combinant les données sur les clients et leur parcours avec les données relatives aux visuels marketing (format, couleurs, images de style de vie par rapport aux photos de produits, etc.), le DAM aide les spécialistes du marketing à créer et à utiliser des cohortes pour optimiser le contenu qui fonctionnera le mieux pour une campagne, un canal ou même un type d'appareil donné. Découvrez toutes les solutions Wedia dès maintenant.

Conclusion

Les évolutions en matière de protection de la vie privée des clients, telles que l'absence de cookies sur le web et les restrictions d'Apple en matière de suivi, compliquent la tâche des spécialistes du marketing qui souhaitent suivre le comportement des utilisateurs en ligne. Pour garder une longueur d'avance, les spécialistes du marketing doivent changer la façon dont ils suivent et utilisent les données des clients.

Les stratégies et les solutions présentées dans cet article aideront les responsables marketing à trouver un équilibre entre la protection de la vie privée des clients et le marketing axé sur les données. Vous serez en mesure de mieux comprendre votre public et de suivre les performances de vos campagnes sans porter atteinte à la vie privée des clients ni enfreindre aucune réglementation.

Prêt à commencer ?

Articles susceptibles de vous intéresser

Recevez plus de conseils marketing
et des actualités Wedia directement dans votre boîte mail