La psychologie des couleurs en marketing et ses effets sur le comportement du consommateur

La psychologie des couleurs en marketing : comment les couleurs influencent les achats de vos clients

Les couleurs éveillent des émotions différentes d’une personne à l’autre et peuvent jouer un rôle décisif dans le parcours du client, que ce soit en déclenchant l’acte d’achat ou en améliorant son expérience sur le site d’une marque. La psychologie des couleurs joue aujourd’hui un rôle primordial dans les activités de marketing et de stratégie de marque, mais le sujet est très vaste et certaines idées fausses demeurent. Comment les marques peuvent-elles utiliser la couleur en marketing pour influencer le comportement d’achat et maximiser les taux de conversion et les ventes ?

L’importance de la psychologie des couleurs en marketing

Sur Internet comme dans nos vies quotidiennes, les couleurs ont une incidence majeure sur nos comportements et nos ressentis. Elles déclenchent des réactions émotionnelles, c’est-à-dire qu’elles peuvent engendrer des émotions et orienter votre choix lorsque vous achetez un téléphone ou une voiture. Elles peuvent aussi façonner votre expérience et vos sensations sur le site Internet d’une marque, face à ses contenus marketing ou en magasin. Concrètement, 85 % des acheteurs déclarent que la couleur d’un produit est leur principal motif d’achat.

La couleur a un puissant effet psychologique. En matière de marketing et de stratégie de marque, les entreprises doivent donc choisir soigneusement les bonnes couleurs pour leurs logos, leurs sites, leurs visuels et leurs messages marketing. Ainsi, elles rendent leur contenu plus attrayant et visible, mais peuvent également influencer les décisions de leurs clients. Les couleurs et les combinaisons de couleurs guident notre regard et influencent notre manière d’appréhender et d’interpréter ce que nous voyons. In fine, les couleurs peuvent peser sur la reconnaissance de la marque – qui peut augmenter de 80 % – ainsi que l’expérience client, et donc les taux de conversion.

Couleurs et émotions : comment les couleurs nous parlent et nous inspirent

Nous sommes tous influencés par les couleurs, mais pas de la même manière. La psychologie des couleurs, qui étudie les effets – parfois inconscients – des couleurs sur les émotions, nous permet de tracer un tableau assez représentatif des principales associations. Alors, quelles couleurs nous font éprouver de la tristesse ou de la joie ? Lesquelles nous excitent ou nous inspirent confiance ?

Voici une rapide analyse des couleurs les plus communes et de leurs effets.

Le plus souvent, le rouge est associé à l’effervescence. C’est une couleur pleine d’énergie qui attire l’attention et peut transmettre une impression d’urgence, voire susciter l’appétit. Par conséquent, elle est souvent utilisée dans les boutons d’appel à l’action sur les sites Internet et associée à des marques telles que Coca-Cola, Ferrari ou McDonalds.

Le bleu, en revanche, est souvent associé à la tranquillité et à la confiance, et est également la couleur préférée des femmes comme des hommes. Il n’est pas surprenant que nombre de marques emploient le bleu sur leurs sites de commerce en ligne et dans leurs contenus marketing afin de transmettre une impression de sécurité et d’inspirer la confiance envers leurs produits. Une étude des cent premières marques au monde a révélé que 33 % d’entre elles utilisent le bleu.

Le vert est souvent associé à la nature et à l’environnement. Il évoque la santé, la paix et la croissance. Il est souvent employé pour « détendre » les clients en magasin. Par ailleurs, il est largement utilisé par les marques vendant des produits environnementaux, écologiques ou sanitaires, comme le détaillant de produits de bricolage et de jardinage Leroy Merlin et la chaîne de supermarchés biologiques Whole Foods. En Europe, McDonald’s a même remplacé son traditionnel fond de logo rouge par un fond vert, qui rappelle l’engagement environnemental de la marque.  

Sans surprises, le jaune, la couleur emblématique des smileys, est lié à la bonne humeur, au divertissement et à une attitude positive. L’orange, quant à lui, allie le côté amical du jaune à l’énergie du rouge pour évoquer l’aventure, l’originalité et la chaleur. Il est amplement utilisé par les équipes sportives, ainsi que par la marque de motos Harley-Davidson, et il est même devenu le nom et la couleur du fournisseur de télécommunications français, Orange. 

Le violet est souvent associé à la royauté et à la spiritualité, tandis que le noir exprime l’exclusivité et le pouvoir, et ainsi de suite.

Couleur et contexte : comment la psychologie des couleurs peut influencer les conversions

Comme nous venons de le voir, les couleurs reflètent la personnalité des marques. Votre sélection de couleurs principales définit votre identité de marque, mais elle peut aussi vous aider à faire passer vos valeurs et vos messages et vous rapprocher de votre public cible. Toutefois, l’emploi des couleurs dans vos contenus marketing va bien au-delà de la des couleurs que vous avez retenues pour votre logo et votre site, qui sont bien entendu essentielles pour assurer la cohérence de la marque. Les couleurs doivent être présentes dans tous les types de supports marketing et canaux de publicité afin de générer du trafic et des clics : sur vos sites et vos pages web de campagne, évidemment, mais aussi sur vos emballages, dans les supports en magasin ou dans vos publications et bannières sur les réseaux sociaux.

Grâce à une bonne maîtrise de la psychologie des couleurs, les couleurs et les contrastes peuvent vous aider à rendre votre contenu plus attrayant. Ils jouent un rôle dans l’ergonomie de votre contenu et l’expérience client. Les couleurs et contrastes peuvent vous aider à convaincre un client de cliquer sur « ajouter au panier », « réserver une démonstration » ou « abonnez-vous dès maintenant ».

D’autre part, l’influence de la psychologie des couleurs sur les performances de vos contenus dépend de différents facteurs. Par exemple, Facebook privilégie le bleu ; sur ce réseau social en particulier, il peut donc être préférable d’avoir recours à d’autres couleurs pour améliorer le contraste et mieux mettre votre contenu en valeur. La perception des couleurs dépend également du genre, de la région et du contexte. Les femmes préfèrent peut-être le violet, tandis que les hommes sont susceptibles de préférer le vert. Certaines couleurs, comme le blanc, ont des significations et des symboliques différentes en fonction des pays et des cultures. Et n’oublions pas les palettes de saison : couleurs chaudes ou froides, teintes qui évoquent les vacances…

Notre réaction face à une couleur donnée dépend également de nos préférences et expériences personnelles. Nous émettons tous des jugements et des classifications à propos des couleurs, mais le domaine n’est pas aussi précis et rigide que les spécialistes du marketing peuvent l’espérer. La psychologie des couleurs est très personnelle et le contexte joue toujours un rôle essentiel dans notre réaction (ou notre absence de réaction !) face à un contenu marketing donné. Ainsi, le rouge est souvent considéré comme la couleur la plus propice à l’appel à l’action, mais il ne s’agit pas d’une vérité gravée dans le marbre.

Les marques doivent tenir compte de différents éléments de contexte et soumettre leurs contenus à des tests A/B pour bien identifier la combinaison de couleurs la plus efficace, celle qui générera le plus de trafic et attirera le plus de clients potentiels ou de clients.

Psychologie des couleurs et le Digital Asset Management

Dans ce contexte, comment les entreprises peuvent-elles optimiser l’efficacité de leurs contenus ? Le Digital Experience Management (DXM), un champ relativement nouveau du Digital Asset Management (DAM) que l’on désigne parfois sous le nom de Digital Experience Platforms, apporte la réponse à cette question. Il permet aux entreprises de modifier un contenu marketing de manière dynamique afin de mieux l’adapter au contexte propre au public cible.

Le Digital Experience Management accroît la pertinence et l’efficacité de vos contenus grâce à une forte personnalisation. Il peut détecter et modifier automatiquement les couleurs de vos contenus pour mieux les adapter au contexte. Avec une telle solution, l’entreprise identifie la couleur ou la teinte la plus efficace en fonction de certaines métadonnées, comme le type de contenu, la catégorie de produit, le lieu, l’appareil, etc. En outre, vous pouvez associer automatiquement une couleur spécifique à un contexte donné à partir de plusieurs photos d’un même produit, ou bien appliquer un filtre de couleur automatique pour améliorer une photo existante.

Par exemple, vous pouvez modifier la couleur de fond, le paysage ou la température de couleur afin que l’image soit parfaitement en phase avec l’horaire, le lieu de diffusion, la météo du moment et qu’elle récolte le plus d’engagement possible. Ce même concept permet de modifier la couleur du bouton CTA (appel à l’action) d’une publicité ou les couleurs d’un texte sur une brochure. En « atomisant » votre contenu, puis en combinant différents éléments visuels pour créer un nouveau contenu marketing, le Digital eXperience Management vous permet de multiplier les combinaisons à partir d’un nombre limité de visuels. Ainsi, vous identifierez celle qui améliorera l’expérience client et votre taux de conversion et fera augmenter votre chiffre d’affaires.

Les couleurs constituent donc une opportunité pour votre entreprise. Elles jouent un rôle dans votre stratégie de marque, vos supports marketing et vos publicités, mais elles fonctionnent de concert avec d’autres facteurs. Nous sélectionnons peut-être les produits de grande consommation en fonction de motivations telles que l’odorat et le goût, mais la couleur joue toujours un rôle à la fois subtil et puissant dans nos achats du quotidien. Et tout comme dans le monde physique, la psychologie des couleurs vous aidera dans votre marketing numérique si vous tenez compte d’autres éléments, comme la qualité du contenu ou du produit, sa créativité et son positionnement, les goûts et le contexte propres à l’utilisateur… Sans oublier, bien entendu, de tester constamment de nouvelles solutions.

Comment mettre vos contenus au service de l’expérience client ?