Adapt content

Comment adapter votre contenu, du redimensionnement intelligent aux “mobile ready hero images” ?

Vos clients interagissent avec le contenu marketing de votre marque sur différents canaux, à partir de plusieurs appareils et dans de nombreux contextes. Il serait surprenant d’envoyer la même variante d’une image ou d’une vidéo sur tous les canaux de diffusion et que celle-ci fonctionne bien. L’adaptation du contenu est capitale ! Cependant elle est chronophage et demeure une action plutôt technique. Comment les marques peuvent-elles adresser ce besoin plus efficacement ? Qu’est-ce-que le MRHI ?

Les images et les vidéos sont deux des formes les plus importantes du marketing de contenu, capables d’attirer rapidement l’attention de l’utilisateur, de générer un engagement social (like, partage, etc.) et d’améliorer le taux de conversion. La création de ces contenus ne représente que la première partie du travail. Afin d’engager et de convertir, les marketeurs et les techniciens qui les accompagnent doivent tenir compte de chacun des canaux, du site Web aux plateformes sociales, de chaque type d’appareil ainsi que des différents contextes utilisateurs. 

Aujourd’hui, les millennials interagissent quotidiennement avec 4 appareils. Chacun de ces appareils est disponible en plusieurs tailles d’écran et comporte des caractéristiques différentes comme la résolution, le ratio de l‘écran, etc. Ainsi, lorsqu’il s’agit d’afficher des médias, il n’existe pas d’approche unique. Les images et les vidéos doivent être adaptées à chaque plateforme et à chaque contexte technique. Sans cela, ils ralentissent le temps de chargement de votre site Web, dégradent l’expérience utilisateur, leur satisfaction et in fine vos taux de conversion. A ce titre, Google affirme que 53 % des utilisateurs mobiles abandonnent les sites qui prennent plus de 3 secondes à charger. Une autre étude réalisée en 2017 par Akamai montre que chaque retard de 100 millisecondes dans le temps de chargement du site web peut entraîner une chute de 6 % des ventes. C’est l’effet d’un enchaînement classique : un temps de chargement long entraîne une diminution du nombre de pages vues et du trafic sur le site, un taux de conversion inférieur et finalement une perte de revenus.

Alors, qu’est-ce qui se cache derrière un temps de chargement long ? 

La principale cause de cette situation est que le contenu visuel, qui représente près des deux tiers du contenu Web, est très volumineux (taille de fichier), consomme beaucoup de bande passante, et ralentit vos pages Web. C’est pour cette simple raison, qu’il est plus important que jamais que les marques redimensionnent et adaptent les médias à leurs environnements techniques. Ce faisant, elles offrent une diffusion fluide du contenu et une expérience optimale pour chaque utilisateur. 

Avec la multiplicité des types d’appareils, les tailles d’écran en constante évolution et les multiples orientations (portrait ou paysage), optimiser parfaitement l’expérience utilisateur signifie créer un grand nombre de variantes pour la même image ou vidéo. 

Réalisé manuellement, ce processus est complexe, fastidieux et inefficace. Les services marketing doivent tenir compte de nombreux facteurs, tels que la résolution de l’image pour les écrans, le rapport hauteur/largeur, le « pixel ratio » de l’appareil, le point focal de la photo, etc. 

Ein Tablet, ein Laptop und ein Smartphone und ihre jeweiligen Seitenverhältnisse

Les ratios par appareil (bureau, tablette, téléphone)

Die Größenverhältnisse pro Kanal für Smartphones

Les ratios par canaux (YouTube, Instagram, Facebook)

Pour un redimensionnement intelligent, toujours tenir compte du point focal de l’image

Le problème, c’est que lorsque vous modifiez le format d’une image, vous changez sa forme et vous finissez probablement par recadrer une partie de celle-ci. Si le sujet de votre image n’est pas au centre, vous altérez inévitablement la composition de l’image. En plus de redimensionner une image, vous devez aussi vous assurer qu’une fois redimensionnée, vous ne supprimez pas la partie la plus importante, c’est-à-dire son point focal. 

Voici l’exemple d’une image recadrée en prenant en compte le point focal par rapport à une image traitée sans cette attention :

Pour rendre une image plus percutante, qu’il s’agisse d’une vignette de produit sur un site de commerce électronique ou d’une image créée par un utilisateur sur un site social (UGC), les marques doivent constamment modifier et recadrer leurs assets. Mais mesurer et découper chaque image est fastidieux et chronophage.

Assurer la meilleure expérience pour chaque contexte de consultation

Les marketeurs ont besoin d’un outil qui leur permet d’automatiser le processus de traitement des médias pour créer un contenu dont le chargement sera toujours plus rapide tout en conservant ses caractéristiques de sens et d’esthétiques, quelle que soit la plateforme cible. Un outil intelligent qui saura répondre aux attentes des utilisateurs pour des expériences omnicanales optimales, rapides, tout en permettant aux marketeurs de se concentrer sur la conception du contenu initial. 

Digital Experience Management (DXM) ou Customer eXperience Management (CXM) aide à résoudre ces difficultées de transformation et de diffusion des images. C’est une solution technologique qui vous permet de créer le contenu une seule fois et de le réutiliser facilement sur plusieurs canaux et appareils. En proposant automatiquement plusieurs variantes à partir d’un seul fichier maître, elle vous permet d’éliminer toute approximation et un travail répétitif et chronophage lié au redimensionnement et au recadrage de vos images. 

En d’autres termes, il dynamise votre média : vous créez et stockez le fichier original dans votre médiathèque centrale (SSOT), votre Digital Asset Management (DAM) génère tous les rendus demandés et l’outil Digital eXperience Management fournit de manière dynamique et intelligente la version la plus appropriée pour chaque écran et utilisateur. Si vous devez publier votre contenu sur les réseaux sociaux, vous ne perdrez pas de temps à rechercher les bonnes spécifications d’image car elles seront automatiquement redimensionnées et recadrées en fonction de paramètres prédéfinis.

C’est la mise en place d’un workflow « créez une fois et publiez partout » au cœur de votre solution. 

Du serveur de fichiers au business enabler 

L’optimisation du contenu pour chaque appareil permet d’obtenir à la fois une meilleure image de marque et un engagement plus important. L’adaptation à un segment client/usager spécifique est primordiale pour maximiser l’expérience et le potentiel commercial. La personnalisation est une des réponses clef aux exigences des clients d’aujourd’hui. Pour offrir des expériences de marque sur mesure et à grande échelle, vous devez vous appuyer sur les bons outils et les bonnes méthodes. 

Une solution de Digital eXperience Management vous aide à créer des expériences uniques en permettant d’adapter le contenu à la volée pour chaque visiteur.  

Par exemple, si vous souhaitez personnaliser un contenu en fonction d’un public situé à un emplacement géographique spécifique, vous pouvez supprimer et remplacer automatiquement l’arrière-plan d’une image par un autre qui “résonnera” mieux :

Dasselbe Bild wird mit verschiedenen Hintergründen dargestellt

Remplacer dynamiquement l’arrière-plan d’une image

En comprenant le contexte et le comportement du client, la solution vous aide à déployer et à automatiser des expériences plus personnalisées sur n’importe quel canal ou dispositif.  

De nombreux fournisseurs intègrent désormais l’intelligence artificielle pour offrir toujours plus de possibilités. Les fonctions d’IA telles que la reconnaissance optique de caractères (ROC ou OCR en anglais), la détection du point de focal, la reconnaissance de logo ou encore la détection des couleurs dominantes peuvent être utilisées pour analyser une image existante dans votre DAM et générer automatiquement une image conçue spécifiquement pour un utilisateur final, par exemple un utilisateur de smartphone. 

Cela va au-delà de la simple adaptation d’une image  » amie des mobiles  » en créant une version « mobile ready hero image ». Le MRHI est une logique relativement nouvelle issue du commerce électronique qui explique comment des images optimisées pour un public mobile peuvent entraîner une augmentation significative des ventes. Comment ? 

En communiquant visuellement 4 éléments clés, connus sous le nom des “4W” : Quelle est la marque ? Quel est le produit ? De quelle variété/sorte s’agit-il ? Combien (quelle quantité) il y en a-t-il ?

Une image MRHI est plus à même de faciliter et de motiver les décisions d’achat des acheteurs mobiles. Prenons l’exemple ci-dessous, qui montre un produit tel qu’il apparaît sur l’étagère physique, et sa version bien identifiable « MRHI » :

Original Packshot vs Mobile Ready Hero Image

Image originale de packshot par rapport à l’image « mobile ready hero image » (MRHI)

Grâce à leur évolution, les solutions DAM/DXM, toujours plus sophistiquées et exploitant l’IA, sont désormais en mesure d’extraire ces quatre éléments de l’image originale et de générer une version MRHI de l’image. Elles vont donc bien au-delà des outils qui servent simplement à servir vos fichiers pour devenir celles qui peuvent augmenter les ventes. 

L’optimisation de votre contenu pour de multiples appareils, des audiences diverses et segmentées n’est plus une option. Cela ne signifie pas pour autant que votre marque doive faire appel à ses équipes marketing, aux acteurs de la création ou encore aux IT pour chaque étape du processus. Avec la bonne solution, vous pouvez vous concentrer sur la création d’un contenu original et percutant, et laisser la technologie s’occuper du reste. [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Découvrez la solution Wedia


Demande de démo
Recevez notre newsletter
Suivez-nous
Contactez-nous
felis diam felis venenatis id tempus ante. Donec commodo vel, at